semence en prison

 

Actuellement la semence est sous haute surveillance !

En effet finie l'époque où les paysans pouvaient ressemer leurs propres semences.
Mieux encore, les variétés anciennes de légumes conservées de génération en génération, ne sont pas autorisées à la vente publique, ni à la culture !
Et oui, en France toute semence pour avoir l'autorisation de vente au public, et de mise en culture, doit être dûment référencée sur le "CATALOGUE OFFICIEL DES SEMENCES" ...

En dehors de cette liste ?

Simple, interdit à la culture et à la vente publique...

Voila pourquoi vous ne trouverez pas en jardinerie 
de semence de variétés anciennes de légumes
ni sur les étalages de votre marché ou de votre magasin (même bio) !

En regardant en détail cette liste, on remarque une suppression progressive des variétés libres de droit, et donc reproductibles gratuitement. Au contraire il y a une explosion des variétés dites F1 et de "nouvelles variétés fixées protégées par 20 ans de brevet 
(ce qui garde sous dépendance les jardiniers et les agriculteurs !)

Mais pourquoi, me direz vous ?

Le marché de la semence est très lucratif pour quelques grands groupes industriels, actuellement une poignée de très grosses entreprises contrôle la majorité du marché mondial et dicte ses "lois" ...

De plus l'alimentation est un point fondamental connu depuis des siècles.
Pour plus d'information

Alors existe t'il une porte de sortie ?

A ce jour, un arrêté ministériel, publié au Journal Officiel Français le 26/12/1997, a ouvert un registre "variétés anciennes pour jardiniers amateurs". Selon cet arrêté, pour qu'une variété puisse être inscrite dans ce catalogue de variétés anciennes, il faut :

- prouver qu'elle ait plus de 20 ans d'âge.
- prouver qu'elle soit vraiment distincte, homogène, stable .... et l'avoir en champ d'expérimentation pour que les contrôleurs des services de l'État puissent venir réaliser des inspections d'identité et de pureté variétale.
- payer, un demi-droit, à savoir 1450 francs par variété

Alors tout est réglé ?

Et bien non, 
car il est parfois difficile de prouver l'âge de la variété (variété familiale, développée depuis plusieurs générations),

car la détermination botanique précise et les contrôles peuvent être difficiles à gérer,

car le paiement de 1450 Francs par variété est insupportable par son coût et injuste dans sa forme. En effet, la préservation demande un travail énorme et coûteux (qui devrait être subventionné) et en plus nous devrions payer pour préserver ces variétés pour les générations futures !

De plus la restriction au jardinier amateur est tout à fait injuste : en effet si vous avez la chance d'avoir votre potager vous pourrez accéder à des variétés goûteuses et diversifiées. Sinon il faudra vous contenter des variétés dûment standardisées ...
Cela ressemble fort à une alimentation à deux vitesses ...

Nous remarquons que cette restriction pour les professionnels touche ceux qui ont à coeur de proposer des produits de qualité et non juste la plus grosse quantité !
C'est déjà si rare de nos jours, eux aussi devraient être subventionnés. Mais bon, il vaut mieux, semble t'il, subventionner une agriculture polluante, productiviste à outrance ???

Cela nous a amené à la création de notre association car la semence fait partie du patrimoine de l'humanité, sa circulation doit être libre !

N'oublions pas que toutes les semences actuelles, même les semences transgéniques, n'existeraient pas si il n'y avait pas des siècles, voir des millénaires de sélections effectuées en conscience pour enrichir le patrimoine de l'humanité et servir l' Homme. 

Tout ce travail a été récupéré gratuitement par les multinationales de la semence, puis breveté après une nouvelle petite sélection !

Imaginez si ces firmes devaient repartir des souches sauvages, même avec notre technologie actuelle il leur faudrait des siècles de travail...

De plus nous pouvons observer que les grands semenciers vont chercher des souches aux quatre coins du monde, en oubliant de rémunérer les détenteurs de la souche mère qui bien souvent n'ont pas de moyens pour faire respecter leurs droits.

Bref, il y a encore beaucoup à dire...

Nous, en tant qu'association nous vendons à tous nos adhérents, et non au public !

Donc pour pouvoir vous régaler, c'est simple, Adhérez !

 

 

Accueil ] Nos objectifs ] Nos projets ] Nos semences ] Info Adhésion ] Partenariat ] jardin de liens ] Vos petites recettes ]

Copyright © 2006 Graines de vie
Dernière modification : 16 novembre 2006